Montgenèvre renoue avec son histoire

La commune de Montgenèvre a souhaité marquer l’entrée en France de la Région PACA, du département des Hautes Alpes et du Briançonnais en célébrant un moment important de son histoire. C’est ainsi qu’une sculpture en treillis d’inox soudé représentant le champion Suisse Keller exécutant son saut de 23m en 1907, a été installée aux portes du village en bordure de la RN94 côté Italie.

Skieur EnvolLa scénette représente les acteurs historiques du 1er Concours International de ski, du 11 février 1907, qui consacre Montgenèvre comme la doyenne des stations de sports d’hiver françaises. Cette œuvre de 12 mètres de haut a été réalisée par M. Christian Burger connu au-delà de nos frontières, pour sa statue d’Edward Whymper à l’Argentière-La-Bessée, et plus récemment grâce à l’œuvre éphémère déposée sur le sommet de la Barre des Ecrins à l’occasion du 150ème anniversaire de son ascension. Cette réalisation a nécessité deux années de travail entre sa conception et le transport de la structure à Montgenèvre. Elle est composée de trois spectateurs de l’époque soutenant le sauteur dans son « Envol ». Totalement transparente, elle s’intègre parfaitement au paysage que constitue le stade du slalom du Prarial. De surcroit, elle est ouverte tant sur le Janus au sud, que le Chaberton au nord-est, dans le prolongement des sommets olympiques italiens de la Via Lattea.

La mise en lumière de cette épreuve sportive, d’un nouveau genre à l’époque, promue par l’Armée Française et le Club Alpin Français a consacré pour l’éternité cette montagne frontalière mythique des Alpes du Sud (3 sommets à plus de 3000 mètres d’altitude). Marquant l’unité du briançonnais et de ses sports d’hiver, l’« Envol » achève une trilogie historique, qui a déjà permis :
– à St-Chaffrey de réaliser, en 2007, un rond-point futuriste comportant un pylône composé de 2 arcs sur lequel a été installée une authentique cabine d’époque du téléphérique. Téléphérique qui reliait Chantemerle au sommet de Serre chevalier dans les années 40.
– et, à L’Argentière-la-Bessée d’édifier une statue à la mémoire d’Edward Whymper, un illustrateur et alpiniste britannique célèbre. Parmi ses premières ascensions les plus remarquables figure en 1864 la Barre des Ecrins dans le massif des Ecrins, sommet qui avait repoussé de nombreuses tentatives.

Skieur 1907

Skieur 1907

« Grimpez si vous le voulez, mais n’oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu’un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur ». Cette citation sied bien à la mise en lumière d’un patrimoine historique riche de sens, de vie et de courage pour les montagnards haut-alpins. Comment mieux atteindre de tels objectifs, si ce n’était en positionnant visuellement sur le stade du Prarial, face au Janus, le premier « skieur sauteur » de l’histoire du massif des Alpes.

L’œuvre monumentale a nécessité deux transports exceptionnels depuis l’atelier du sculpteur les 23 et 24 juillet, avant d’être assemblée sur le site de Montgenèvre. Face au hameau de l’obélisque, le skieur a été positionné à l’aide d’une grue au-dessus des trois protagonistes en tenue d’époque qui le soutiennent.

Skieur envol - Artiste et le MaireDans son propos inaugural, le Maire de Montgenèvre Guy Hermitte a déclaré qu’ « il s’agissait de marquer les esprits en affirmant de manière artistique combien Montgenèvre est riche de tradition, de savoir-faire, de pratique sportive et de dépassement de soi, que seuls des territoires de caractères comme le briançonnais peuvent générer. Pour conclure, il fallait rappeler en bordure de la RN 94 à tous les touristes venant chez nous tant en hiver qu’en été, ce moment important de l’histoire du ski et de notre territoire ».

Publié dans attualità, Turismo - Tourisme | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La Haute Route Dolomites Alpes Suisses 2014 reliera Venise à Genève

OC Sport a dévoilé le parcours tant attendu de la première édition de la Haute Route Dolomites Alpes Suisses, organisée du samedi 16 au vendredi 22 août 2014. Ce parcours exceptionnel reliera en l’espace d’une semaine deux villes de renommée internationale : Venise, sur les bords de la Mer Adriatique, accueillera le Grand Départ et Genève, au bord du Lac Léman, sera le théâtre de l’Arrivée Finale. 500 cyclistes amateurs, de près de 40 nationalités différentes, s’affronteront lors de 7 étapes chronométrées, comprenant 17 cols et ascensions, 880 kilomètres et 19’000 mètres de dénivelé positif.

Venezia - © Sergio Palumbo

Venezia – © Sergio Palumbo

Les paysages époustouflants des Dolomites et des Alpes Suisses mettront au défi ce peloton très international avec pas moins de 17 cols et ascensions au programme, dont certaines légendes du vélo : Stelvio, Gavia, Pordoi, Giau ou encore la Furka. Près de 50% des cols dépassent 2000 mètres d’altitude sur ce parcours de 880 km qui comprend deux étapes marathons (3ème et 5ème jours), un contre-la-montre individuel en milieu de semaine et deux arrivées en altitude au Stelvio et à Crans-Montana. « C’est certainement l’un des parcours les plus exigeants depuis les débuts de la Haute Route en 2011 », a commenté Laurent Bezault, Directeur de Course. « Il n’y aura pas vraiment d’étape pour se mettre en jambes, avec un passage au-dessus de 2000m dès le premier jour. Mais le tracé est équilibré et tous les coureurs devraient vivre une aventure unique ».

Passo Pordoi - © Clodio

Passo Pordoi – © Clodio

Passo di Gavia - © Antonio Scarpi

Passo di Gavia – © Antonio Scarpi

L’un des temps forts de la Haute Route Dolomites Alpes Suisses 2014 sera le contre-la-montre individuel, une grande première pour la plupart des cyclistes amateurs. Il se déroulera le 4ème jour sur un parcours mythique reliant Bormio au Col du Stelvio (2758 mètres), point culminant de la semaine. Une longue et difficile ascension, plus de 7% sur 21,5 km, avec une arrivée au sommet du 2ème col routier le plus haut en Europe. A l’image de l’Alpe d’Huez pour la Haute Route Alpes et du Tourmalet pour la Haute Route Pyrénées, les pentes du Stelvio vont accueillir un contre-la-montre épique, à proximité de la frontière italo-suisse.

Entre Venise et Genève, les coureurs seront accueillis dans les meilleures conditions à Conegliano, Cortina d’Ampezzo, Merano, Bormio, Saint Moritz, Andermatt, Crans-Montana, Martigny et Genève. « Les coureurs dormiront dans une ville différente chaque nuit, la première moitié de la semaine en Italie et la deuxième en Suisse. Nous remercions les villes pour leur enthousiasme et leur soutien qui permet à la Haute Route d’offrir de nouveaux espaces aux coureurs ». Comme à son habitude, l’organisation prendra en charge de très nombreux services aux coureurs : sécurité, ravitaillements, assistance mécanique et médicale, restauration à l’arrivée, hébergement, transport des bagages, briefing, massages, etc. « Chaque participant devra en priorité se concentrer sur sa course, son alimentation et sa récupération. Celles et ceux qui arriveront bien préparés pourront en outre profiter de l’exceptionnelle beauté des paysages traversés : Dolomites italiennes, cantons suisses des Grisons, d’Uri et du Valais, glaciers du Rhône et d’Aletsch, ou encore la chaîne unique au monde des “4000 du Valais”», conclut Laurent Bezault.

Stelvio - © Anita Stizzoli

Stelvio – © Anita Stizzoli

Venise, ville du Grand Départ, accueillera le Village de la Haute Route le vendredi 15 août 2014 ainsi que le briefing général des coureurs. Pendant deux jours, le nombre de vélos pourrait dépasser celui des gondoles ! Venise est l’une des destinations les plus touristiques au monde, elle est réputée pour la culture et les arts, son architecture ou encore son réseau de canaux qui relient 118 îles entre elles. L’occasion idéale pour les coureurs de profiter de quelques jours avec leurs proches, avant de relever le défi de leur vie. Alors que le peloton de la Haute Route Dolomites Alpes Suisses arrivera le vendredi 22 août au bord du Lac Léman, un cadre idyllique après avoir parcouru 880 km et 19.000 mètres de dénivelé positif, 500 autres cyclistes amateurs se rassembleront à Genève pour prendre le départ de la Haute Route Alpes (Genève-Nice), dont la 1ère étape s’élancera du Jardin Anglais le dimanche 24 août. Genève deviendra ainsi la capitale mondiale du cyclisme amateur, le temps d’un week-end.

Furkapass (Alpes suisses) - © Keith Wheat

Furkapass (Alpes suisses) – © Keith Wheat

La dernière phase d’inscription est toujours ouverte pour les 3 événements de la Haute Route 2014. À ce jour, plus de 1.000 participants de 38 nationalités différentes ont confirmé leur venue, une cinquantaine d’entre eux ayant même décidé d’enchaîner plusieurs événements (Venise-Genève et/ou Genève-Nice et/ou Barcelone-Anglet). Parmi eux, 15 cyclistes très entrainés vont relever le défi ultime de la Triple Couronne en enchaînant 3 semaines de course et tous les cols mythiques des Dolomites, Alpes Suisses, Alpes Françaises et Pyrénées.
Parcours détaillé de la Haute Route Dolomites Alpes Suisses 2014
Village Départ, vendredi 15 août 2014 : Venise (Italie)
– Etape 1, samedi 16 août : Conegliano – Cortina d’Ampezzo (123 km, 2600m D+)
– Etape 2, dimanche 17 août : Cortina d’Ampezzo – Merano (137 km, 2500m D+)
– Etape 3, lundi 18 août : Merano – Bormio (151 km, 4000m D+)
– Etape 4, mardi 19 août : CLM Bormio – Col du Stelvio (21 km, 1550m D+)
– Etape 5, mercredi 20 août : St-Moritz – Andermatt (170 km, 3600m D+)
– Etape 6, jeudi 21 août : Andermatt – Crans-Montana (142 km, 3000m D+)
– Etape 7, vendredi 22 août : Martigny – Genève (133 km, 1650m D+)

Cols & Ascensions de la Haute Route Dolomites Alpes Suisses 2014
Etape 1 : Passo San Boldo 706m / Passo Giau 2236m
– Etape 2 : Passo di Falzarego 2117m / Passo Pordoi 2239m / Passo di Costalunga 1745m
– Etape 3 : Passo delle Palade 1518m / Passo del Tonale 1884m / Passo di Gavia 2652m
– Etape 4 : Passo dello Stelvio 2758m
– Etape 5 : Julierpass 2284m / Lenzerheidepass 1549m / Oberalppass 2046m
– Etape 6 : Furkapass 2436m / Bratschpass 1092m / Crans-Montana 1500m
– Etape 7 : Pas de Morgins 1369m / Col du Corbier 1230m

La Haute Route Dolomites Alpes Suisses 2014 en chiffres
Distance totale : 877 km
– Cols & Ascensions : 17
– Dénivelé positif cumulé : 18.900 m
– Dénivelé négatif cumulé : 16.640 m
– 4 étapes classiques, 2 étapes marathons, 1 contre-la-montre individuel
– Point culminant : Passo dello Stelvio, 2758m

Calendrier 2014
Haute Route Dolomites & Alpes Suisses (Venise-Genève)
1ère édition du samedi 16 au vendredi 22 août 2014

Haute Route Alpes (Genève-Nice)
4ème édition du dimanche 24 au samedi 30 août 2014

Haute Route Pyrénées (Barcelone-Anglet Côte Basque)
2ème édition du lundi 1er au dimanche 7 septembre 2014

Publié dans Sport | Laisser un commentaire

Montserrat, œuvres majeures de l’Abbaye au Fort de Bard

Montserrat, œuvres majeures de l’AbbayeAu sud du Val d’Aoste, dans le nord de l’Italie à quelques kilomètres de Turin, le Fort de Bard est un bijou d’architecture récemment réhabilité en centre d’art et de culture d’envergure internationale. Sur un promontoire rocheux découvrant des paysages vertigineux, l’imposante place forte de la première moitié du XIXème siècle propose depuis 2006 une programmation d’excellence.

Du 31 janvier au 2 juin 2014, le Fort de Bard accueille l’exposition inédite d’une centaine de chefs-d’œuvre issus de la collection de l’Abbaye de Montserrat. Du roman au baroque, de l’impressionnisme aux avant-gardes, cette manifestation constitue aussi un hommage à la peinture italienne et espagnole. La proximité entre ces deux pays se trouve ainsi soulignée et, plus largement, entre les régions autonomes de Catalogne et de la Vallée d’Aoste.

D’un fort à l’autre
Située à une vingtaine de kilomètres à l’est de Barcelone, à une altitude de 720 mètres, l’Abbaye bénédictine de Montserrat a été fondée en 1025 afin de commémorer une apparition de la Sainte Vierge. Détruite par les troupes de Napoléon en 1811, elle fut reconstruite cent ans plus tard, exactement comme le fut le Fort de Bard. Aujourd’hui lieu de pèlerinage et de vénération de la Moroneta, une vierge noire en bois sculpté datant de l’époque romane e sainte patronne de la Catalogne ; le site accueille encore aujourd’hui une vingtaine de moines et reçoit chaque année plus d’un million de pèlerins et de touristes.

Montserrat, œuvres majeures de l’Abbaye accueille une centaine de chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art du XIème au XXème siècle, dressant ainsi une véritable fresque de la production artistique occidentale. S’ouvrant sur le remarquable Saint Jérôme du Caravage, l’exposition présente de nombreuses oeuvres phares telles que le fragment d’une fresque datant du XIIIème siècle ou encore deux gravures de Rembrandt. Une importance particulière est accordée au modernisme et au post modernisme catalans à travers l’exposition d’œuvres picturales de Santiago Rusinol, Ramon Casas, Joaquim Mir ou encore Isidre Nonell. Les avant-gardes et les écoles contemporaines sont aussi privilégiées avec la présentation de très belles huiles et dessins de jeunesse de Pablo Picasso et Salvador Dali. De nombreuses aquarelles, dessins, pastels et lithographies signées par Le Corbusier, Jean Cocteau, Georges Braque ou encore George Rouault sont aussi visibles.

Commissaires de l’exposition : Josep de C. Laplana, Directeur du Musée de Montserrat, et Gabriele Accornero, Directeur général du Fort de Bard.

Renseignements pratiques
Le Fort de Bard est ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h, le samedi, dimanche, et jours fériés de 10h à 19h. Fermeture le lundi. Tarifs de l’exposition : plein tarif 8€, tarif réduit : 7€, enfants 4€ ; tarif cumulé Exposition Montserrat et Wildlife Photographer of the Year : 10€.
La conception et la promotion de l’exposition sont assurées par l’Association Forte di Bard.

Découvrez le Fort de Bard sur 123 Savoie : http://www.123savoie.com/article-40463-1-fort-de-bard.html

Publié dans Cultura - Culture | Laisser un commentaire

140 élèves valdôtains ont reçu le diplôme du baccalauréat ESABAC

En 2013, dans le cadre du seul examen d’Etat, 140 élèves valdôtains ont obtenu simultanément le diplôme italien et le diplôme français sanctionnant la fin de leurs études secondaires. La cérémonie de remise des diplômes du baccalauréat 2012/2013, que les lycéens valdôtains ont obtenu en conclusion du parcours bilingue et binational ESABAC, a eu lieu le vendredi 6 décembre, dans l’Aula magna du Pensionnat régional Chabod d’Aoste.

Etudiant EtudiantsPour Giovanna Sampietro, Surintendant aux écoles « C’est vraiment un choix très important, car obtenir un ESABAC permet de rentrer dans beaucoup d’universités françaises et de la francophonie en général, et en plus il ouvre les portes au marché du travail européen, qui utilise beaucoup la langue française comme véhicule de communication. Alors je trouve que c’est un choix communicatif et politique à retenir, car on est en train de lier les racines culturelles de la dimension de la Région Vallée d’Aoste aux nécessités économiques et culturelles d’aujourd’hui ».

Les parcours ESABAC connaissent actuellement un succès extraordinaire sur l’ensemble du territoire italien : le MIUR a communiqué qu’actuellement 280 lycées de toutes les régions d’Italie proposent cette formation, de même que 45 lycées de France. Plus de 10 000 élèves italiens sont inscrits dans les cursus ESABAC en classes de troisième, quatrième et cinquième. Par ailleurs, si 700 élèves ont obtenu leur diplôme ESABAC en 2011, les lauréats étaient 1000 en 2012 et 1200 en 2013. En moyenne, 91% des candidats sont reçus, dont 15% avec la mention « Très Bien ».

Toujours pour Giovanna Sampietro, « depuis ses débuts, ce parcours a progressé avec les années. Cette année, on va donner de beaux diplômes à 140 élèves ; au début, il me semble qu’ils étaient 70, pas plus. Il faut le maintenir car il faut admettre que c’est un travail pour les professeurs et dans cette situation de crise et de difficulté à travailler dans l’école, il faut garder vivante l’attention sur ce thème : en effet, c’est un choix que l’Assessorat a fait, pour souligner l’importance de l’étude bilingue, et c’est pour ça qu’on choisit vraiment de fêter la remise des diplômes, pour souligner l’importance de ce choix ».

En Vallée d’Aoste, les établissements scolaires qui proposent cette formation d’excellence sont quatre : le lycée classique d’Aoste, le lycée scientifique et linguistique E. Bérard d’Aoste, le lycée Binel-Viglino de Pont-Saint-Martin, avec le cursus linguistique de Verrès, et le lycée linguistique de Courmayeur. Le parcours ESABAC prévoit l’enseignement de la langue et de la littérature française ainsi que d’une matière, l’histoire, en français tout au long des trois années du secondaire. À l’examen d’État 2013, ces élèves ont dû affronter deux épreuves spécifiques : une épreuve écrite de langue et de littérature française – qui se différencie de la quarta prova habituellement proposée en Vallée d’Aoste, car elle intègre aussi une épreuve écrite d’histoire – et un entretien oral en français.

Pour Franco Cossard, Directeur du Lycée linguistique de Courmayeur « c’est une approche différente avec l’histoire, la méthodologie est différente, et donc on part d’une analyse des documents : c’est une chose nouvelle pour la didactique italienne. Après, il y a la période historique : finalement on travaille sur celle de 1945 jusqu’à nos jours, et donc on parle du 20e siècle. Et après, avoir un bac, ça donne la possibilité à nos élèves de pouvoir aller dans les universités françaises. Il y a aussi des universités ici en Italie qui reconnaissent ce Bac comme examen de langue française : je pense que c’est un outil très important pour nos élèves ».

Un outil qui demande une formation spécifique : plus de 800 enseignants de langue et de littérature française, ainsi que d’histoire en français sont concernés, et ce, seulement en Italie. « Depuis cette année, nous avons aussi des stagiaires de langue maternelle française qui accompagnent les enseignants dans leur travail. Et en plus, on est train de travailler avec madame Duc pour repérer des moments d’échange pour eux, entre eux et aussi avec des experts, car la façon d’enseigner l’histoire dans les deux pays est assez différente. C’est quelque chose de plus, si vous voulez, mais aussi quelque chose qui demande de l’effort » conclue Giovanna Sampietro.

Publié dans attualità | Laisser un commentaire

La Peugeot 2008 distinguée en Italie

Cinq mois après son lancement commercial, le crossover urbain de Peugeot se voit distingué du prestigieux prix Auto Europa, décerné par l’association italienne des journalistes de l’Automobile.

Peugeot 2008 - © Automobiles Peugeot

Peugeot 2008 – © Automobiles Peugeot

Pour la 28ème édition du prix Auto Europa, les journalistes professionnels membres de l’Unione Italiana dei Giornalisti dell’Automotive (UIGA) étaient appelés à départager les nouveaux modèles  lancés en Europe entre septembre 2012 et août 2013, selon un large ensemble de critères. Succédant à la 208 récompensée en 2012 et au Crossover 3008 en 2009, la Peugot 2008 remporte le prix Auto Europa 2014. Avec 167 points, elle devance sur le podium la Fiat 500 L (117) et la Citroën C4 Picasso (103).

Logo Premio UIGA 2014

Logo Premio UIGA 2014

De la 2008, le jury a particulièrement apprécié le design extérieur et intérieur, le contenu technologique, sa capacité à sortir des sentiers battus grâce à la fonction Grip Control, et ses  consommations maîtrisées. La Peugeot 2008, crossover compact, agile et polyvalent, au poste de conduite innovant, au style raffiné et à fort parti-pris, synthétise l’expertise de la marque dans l’univers des Citadines et son savoir-faire désormais reconnu dans celui des Crossovers. En accord avec le dynamisme qu’évoque sa silhouette profilée, elle cache sous son capot des motorisations de dernière génération aux consommations particulièrement contenues : avec ses moteurs diesel e-HDi et 3-cylindres essence, ce crossover urbain se distingue par des émissions de CO2 à partir de 98 g/km CO2.

Peugeot 2008 Premio UIGA 2014

Peugeot 2008 Premio UIGA 2014

Le succès est au rendez-vous, tant quantitatif que qualitatif : lancée en Europe entre mai et juillet de cette année, dans la catégorie fortement émergente des CUV du segment B, elle enregistrait déjà 54.400 commandes à fin septembre, volume  sensiblement supérieur à l’objectif à date. Avec un mix finition particulièrement élevé, près de 71 % des commandes européennes se portant sur les niveaux d’équipement supérieurs 3 et 4, pour un objectif initial de 50 %, le crossover urbain souligne d’autre part que l’ensemble des modèles de la marque participent de la montée en gamme de Peugeot.

Produite d’abord à Mulhouse, où la capacité dédiée a été progressivement portée à 620 véhicules / jour pour répondre à la forte demande commerciale, la Peugeot 2008 sera lancée industriellement et commercialement en Chine en 2014 puis au Brésil en 2015.

Publié dans Auto - Autos | Marqué avec | Laisser un commentaire

Vendanges à l’ancienne au cœur du Domaine Jaume à Vinsobres

Vendanges à l'ancienne 2012 - © Domaine Jaume

Vendanges à l’ancienne 2012 – © Domaine Jaume

Le Domaine Jaume invite les amateurs d’œnotourisme, pour la 5ème année consécutive, à vivre le 28 septembre 2013, les vendanges à l’ancienne. Au cœur du vignoble de Vinsobres dans la Drôme, découvrez les vendanges dans la plus pure tradition ancestrale.

Au programme de cette journée, les participants seront initiés à la récolte comme elle se faisait au siècle dernier. Hottes, paniers, traîneaux et chevaux, toutes les traditions des vendanges à l’ancienne seront réunies pour une expérience haute en couleur. Les convives auront l’occasion de découvrir les étapes d’élaboration d’un vin de la vigne au verre avec la récolte, la découverte des cépages, une participation aux travaux de vinification et bien sûr une dégustation animée autour d’un met et différents produits du terroir.

« Nous souhaitons proposer des vendanges d’une autre époque à nos convives, tout en les initiant à certains travaux au cœur des parcelles de Grenache. C’est un rendez-vous affectif et porteur d’un message, celui du dévouement et de la fidélité de nos clients et amis. C’est également la satisfaction de toujours offrir le meilleur du terroir dans le respect de la tradition séculaire » confie Pascal Jaume, propriétaire du domaine.

Publié dans Turismo - Tourisme | Laisser un commentaire

Le bruit de tes pas, de Valentina d’Urbano

Le bruit de tes pas, de Valentina d’Urbano“La Forteresse”, 1974 : une banlieue faite de poussière et de béton, investie par les plus démunis, royaume de l’exclusion et de la violence où chacun essaie de s’en sortir à sa manière, travail précaire, larcins, deals en tous genres… C’est là que grandissent Beatrice et Alfredo… “Le bruit de tes pas” est le premier roman de Valentina d’Urbano, qui a remporté en Italie, le concours Io Scrittore organisé par le grand groupe éditorial italien Mauri Spagnol.…….

http://www.123savoie.com/article-124076-1-le-bruit-de-tes-pas-de-valentina-d-urbano.html

Publié dans Cultura - Culture | Laisser un commentaire

Carte européenne d’assurance maladie

Voyage en Europe : adoptez le réflexe

Carte européenne d'assurance maladieDélivrée en France depuis 2004, la carte européenne d’assurance maladie remplace les formulaires E110, E111, E119, E128, qui étaient auparavant utilisés en cas de séjours temporaires ou de changement de résidence en Europe. Elle permet ainsi une simplification des procédures de prise en charge des soins médicalement nécessaires……….

http://www.123savoie.com/article-47158-1-la-fete-de-la-montagne-a-chambery.html

Publié dans attualità | Laisser un commentaire

Savourez les vins du terroir français

Bordelais

Bordelais

Le vin est sans aucun doute l’un des emblèmes majeurs de l’art de vivre à la française. Il est apprécié à travers le pays depuis plus de deux millénaires. Les vignes façonnent une bonne partie des paysages de la France du nord au sud. Le précieux breuvage a été source d’inspiration pour nombre de ses écrivains et de ses peintres. La qualité et la diversité du vin français sont reconnues bien au-delà des frontières. A travers l’histoire et la géographie des régions, le guide France-Voyage.com aide à mieux appréhender les vignobles français et les plaisirs touristiques qui les accompagnent.

Champenois

Champenois

Cognac

Cognac

Jura

Jura

Pouilly

Pouilly

Le premier vignoble de France a été implanté 600 ans avant notre ère par les Phocéens dans la cité de Massalia, l’ancienne ville de Marseille. Les Romains contribuèrent ensuite à l’expansion de la culture de la vigne à travers le pays. Au Moyen Âge, la région parisienne devint le plus important territoire viticole et contribua à faire de la France le premier exportateur de vin. Toutefois, ce n’est qu’à partir du XIVème siècle que le vin rouge s’est réellement développé, les vins les plus appréciés étant jusque-là les blancs et les rosés.

Aujourd’hui, les nombreux vignobles de France sont autant d’invitations à flâner parmi les terroirs, à déguster les saveurs des grands crus, à pénétrer le savoir-faire des vignerons : Avec ses 10.000 châteaux et ses 117.000 hectares de vignes, le vignoble de Bordeaux est une référence mondiale ; les millésimes de Bourgogne au sud de Dijon, les magnifiques vins blancs d’Alsace et les appellations du Rhône et du Beaujolais sont également très réputés ; de belle rencontres sont au rendez-vous dans les vignobles du Jura, de Provence, de Corse, sans oublier bien sûr les coteaux du Cognac et de Champagne…

Une présentation de ces vignobles et de bien d’autres peut être retrouvée sur le panorama des grands vignobles de France proposé par le guide France-Voyage.com. Entre les vignes et les caves, une vie ne sera probablement pas suffisante pour profiter pleinement de la richesse du patrimoine œnologique français !

_________

France-Voyage.com en quelques mots
France-Voyage.com est un guide spécialisé dans le tourisme en France depuis 2003. Disponible en 6 langues, le site France-Voyage.com accueille chaque année plus de 18 millions de vacanciers venant y chercher des informations pratiques et culturelles pour bien préparer leur prochain voyage.

En français : http://www.france-voyage.com/
In italiano : http://www.france-voyage.com/it/#

Publié dans Turismo - Tourisme | Laisser un commentaire

La Vallée d’Aoste, l’italienne au cœur français

La Vallée d’Aoste possède la plus vertigineuse des vues sur le Mont-Blanc. Sur son versant Italien, ses pentes abruptes rejoignent le charmant village de Courmayeur, mais d’autres sommets mythiques de plus de 4000 m d’altitude veillent aussi sur elle (Mont-Rose, Cervin, Grand Paradis).

Valle d'Aosta - MTB in Val Ferret

Valle d’Aosta – MTB in Val Ferret

Bénie des dieux de la montagne, la Vallée d’Aoste est façonnée par l’histoire et l’art, en témoigne la centaine de châteaux et fortifications qui ponctue ses paysages. La plus petite région d’Italie (un centième du territoire italien) émerveille les visiteurs. Son charme secret tient certainement aussi à son âme française dont le bilinguisme en est une illustration : un atout apprécié par les touristes francophones. En Vallée d’Aoste, la notion d’exotisme de proximité, si dépaysant et pourtant rassurant, s’incarne pleinement. Avec une gastronomie enchanteresse, des paysages et une architecture typiques et ô combien charmants, une pluralité d’expériences entre modernité et histoire, entre sport et culture, entre dépassement et bien-être, cette vallée déjà choisie par les romains comme lieu de villégiature comble ceux qui la découvrent par « le sens infini du détail » qui n’est autre que sa signature.

La Vallée d’Aoste côté nature

Cervo coronato

Cervo coronato

La Vallée d’Aoste est la plus petite région d’Italie, mais aussi la plus haute ! Parmi les magnifiques lignes de crêtes qui dominent la Vallée d’Aoste et ses quatorze vallées latérales, il est facile de reconnaître quatre géants des Alpes bien connues des alpinistes : le Mont-Blanc (4 810 m), montagne sculptée dans le granit et les glaces éternelles ; la pyramide évidente et spectaculaire du Mont Cervin (4 478 m); les imposantes rondeurs du Mont-Rose (4 634 m), deuxième sommet le plus haut des Alpes; et le Grand Paradis (4 061 m), seul 4 000 m situé entièrement en Italie. La Vallée d’Aoste fait le bonheur des sportifs amateurs ou aguerris, de la promenade, à pied ou à vtt, à l’alpinisme, en passant par l’escalade, le trekking, le ski, le rafting et le canyoning. Elle séduit aussi les esprits les plus contemplatifs avec ses paysages grandioses et son patrimoine naturel d’une grande richesse. C’est d’ailleurs en Vallée d’Aoste qu’a été créé, en 1922, le premier Parc national italien et presque un tiers du territoire de la région est protégé en vue de défendre son importante biodiversité.

Gran San Bernardo

Gran San Bernardo

La Vallée d’Aoste est riche d’un patrimoine naturel d’une rare beauté. De nombreuses zones protégées à l’exemple de l’emblématique Parc national du Grand Paradis ou Parc régional du Mont Avic permettent de découvrir cette nature exceptionnelle. D’autres sites appartenant au réseau écologique Natura 2000, des jardins botaniques de montagne et neuf réserves naturelles (des zones humides, des aires peuplées de papillons, d’oiseaux migrateurs et de nombreuses autres merveilles de la nature) permettent de protéger les caractéristiques particulières, la biodiversité, les paysages et offrent à tous le moyen d’apprécier les merveilles d’un territoire préservé.

La vallée aux 100 châteaux

Castel Savoia a Gressoney

Castel Savoia a Gressoney

La Vallée d’Aoste recèle une concentration exceptionnelle de témoignages du passé : monuments mégalithiques préhistoriques, importants vestiges de l’époque romaine, ainsi que plus de 100 édifices dont châteaux médiévaux, tours et forteresses (le château de Savoie, le Fort de Bard, le château d’Issogne, le château de Verrès, le château d’Ussel, le château Baron Gamba, le château de Cly, le château de Fénis, le château de Bosses, le château royal de Sarre, le château Sarriod de la Tour, le château d’Introd, le château d’Avise, la Tour de l’Archet), plusieurs fois transformés au fil des siècles, quelquefois devenus même des palais renaissance, églises romanes et baroques. Une grande richesse culturelle à laquelle contribuent les traditions encore vivantes, l’artisanat, la gastronomie, ainsi que le bilinguisme, italien et français, de la plupart de ses habitants.

Saveurs de la Vallée

La Fontina DOP

La Fontina DOP

Des appellations de qualité DOC (AOC) et DOP (AOP) viennent donner aux secrets des recettes valdôtaines leurs lettres de noblesse : les saveurs, les arômes, les particularités des fromages, vins, viandes, fruits et autres produits offrent une gastronomie simple dans ses ingrédients mais particulièrement riche en tradition. Un label de qualité « Saveurs du Val d’Aoste » a d’ailleurs été créé pour valoriser dans les restaurants et les points de vente les produits agricoles, œnologiques et gastronomiques qui respectent les principes de typicité, traditions et culture de la région. Pour les amateurs de vin de montagne, de viticulture héroïque et extrême, la « Route des vins de la Vallée d’Aoste » est un parcours entre les vignobles et les caves, pour découvrir avec les passionnés et les professionnels du secteur les spécificités de ces nectars d’altitude.

Une Vallée au cœur des traditions

Bataille des reines

Bataille des reines

La Vallée d’Aoste est riche de sports ancestraux tels que le Tsan, la Rebatta, le Fiolet, le Palet qui rencontrent de nombreux adeptes et donnent lieu à des tournois très suivis par les habitants de la vallée. Sans oublier les incontournables et non moins célèbres « Batailles de Reines » dédiées aux plus belles et vaillantes des vaches. Les traditions sont vivantes en Vallée d’Aoste et offrent un spectacle aussi inédit qu’enthousiasmant à tous les visiteurs. L’artisanat a bien sûr une place à part, comme dans tous les territoires riches d’histoire et de traditions, tout comme l’architecture qui au gré des vallées laisse une empreinte typique de Gressoney à Valsavarenche, de Nex au Vallone di San Grato en passant par Aoste, Saint Vincent, Courmayeur…

Publié dans Turismo - Tourisme | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire